Plantation des pommes de terre en MSV

Pour notre première culture de pomme de terre nous avons souhaité préserver la vie du sol le plus possible.


Nous sommes partis d'une prairie qui était très riche en biodiversité et en matière organique. Le challenge était de préserver cette richesse et de ne pas labourer le terrain.


La première étape était de bâcher le terrain début janvier pour désherber la parcelle par occultation.

Merci à Olivier pour le coup de main.








Durant le mois de mars nous avons retiré la bâche au niveau de la planche de pomme de terre






Et nous avons passé la grelinette pour décompacter le sol sans le retourner. Les pommes de terre ont été plantées à 5cm de profondeur pour certains et juste posées au sol pour les autres.


Nous avons ensuite couvert la planche de fumier et paille sur environ 20cm. Cette épaisseur n'a pas été suffisante car certaines pommes de terre ont verdi.


Les pommes de terre ont bien poussé sans arrosage mais les fortes chaleurs de l'été 2019 sont arrivées très vite avec une canicule fin juin (le 26 juin). Ce qui a ralenti la croissance de certains plants.



Cependant nous avons quand même eu des bonnes récoltes pour les pommes de terre primeur. Avec des patates de près de 500g.


L'autre bon point est que nous avons des plants de patates qui ont fait des fruits et donc des graines pour une nouvelle variété de patate d'Angliers.


Au niveau des récoltes:

- 1,9 kg/m² pour les pommes de terres nouvelles

- 2,2 kg/m² pour les pommes de terre conservation

Malgré le bon rendement au m², nous sommes quand même en dessous de la moyenne au plant qui tombe à 0,3kg de pdt par plants au lieu de 1kg.

Cela peut s'expliquer par la grande présence de taupins (suite à une prairie), de campagnols, et la sécheresse avec l'irrigation qui n'avait pas été mise en place et le paillage pas assez épais.


Au niveau des axes d'améliorations nous pourrons donc couvrir un peu plus nos cultures de pailles et mettre en place l'irrigation au goutte à goutte pour la période sèche. Pour les taupins et campagnols peut être que les fortes inondations auront permis de diminuer ces populations.

Cette publicité aide au financement de ce site web, n'hésitez pas à cliquer sur l'annonce :

©2019 by Les petits jardins du marais

  • Facebook Social Icône